Skip to content

5 conseils pour une bonne gestion de trésorerie

 

#1. Professionnalisez votre comptabilité 

Tout comme être un bon coiffeur ne s’apprend pas en un jour, tenir une comptabilité digne de ce nom ne s’improvise pas. Vous aviez peut-être des bonnes notes en mathématiques à l’école, mais sachez que vos talents en calcul mental ne suffiront pas.

Par ailleurs, gardez bien à l’esprit que vous ne pourrez vous passer d’une bonne gestion de la trésorerie. Même si votre commerce cartonne, une mauvaise tenue de la comptabilité peut vite faire sombrer votre activité. Ne prenez pas cette donnée à la légère. En vous intéressant à la gestion de vos encaissements, de vos dépenses et de vos stocks, vous pourriez bien trouver de nouvelles opportunités de développer votre activité.

Pour bien faire, il faut avant tout comprendre ce qu’on entend par « trésorerie ». Quand on utilise ce mot, on a tout de suite en tête l’image d’un pirate ou celle d’oncle Picsou nageant dans ses pièces d’or. Rassurez-vous, nul besoin de faire l’acquisition d’un coffre fort pour faire fonctionner votre petite entreprise. En 2018, la trésorerie d’une entreprise se définit comme étant « l’ensemble des liquidités disponibles en caisse ou en banque ». Pour la calculer, on se base sur le solde de la caisse, ainsi que celui des comptes en banque et des chèques postaux.

 Si la gestion de votre trésorerie est aujourd’hui un peu floue, voici deux solutions simples pour professionnaliser vos pratiques :

  • Faites appel à l’aide d’un spécialiste et externalisez votre comptabilité : cette prestation vous sera facturée, mais votre survie financière sera entre les mains de personnes avisées. Renseignez-vous auprès d’autres commerçants pour trouver un bon cabinet d’expert-comptable dans votre secteur.
  • Utilisez un logiciel de caisse certifié : ne laissez plus les choses au hasard. Mettez un terme aux pertes de tickets, aux calculs à la main griffonnés sur un carnet de poche, aux heures à reconstituer les encaissements du mois qui vient de s’écouler. Grâce à un logiciel de caisse tel qu’helloCash, gérez votre activité en un clic. Accessible depuis votre portable, votre ordinateur ou votre tablette, ce logiciel fera de vous le roi de la comptabilité en un clin d’œil. Certifié conforme par Infocert, il vous permettra de suivre et contrôler l’ensemble de votre activité commerciale et de répondre aux exigences légales en la matière. On vous en dit plus tout au long de l’article…

Ne vous sentez pas obligé(e) de choisir entre ces deux options : vous pouvez tout à fait opter pour les deux solutions à la fois. En possédant un logiciel de caisse, vous vous simplifiez la vie et vous gardez le contrôle. Cela ne vous empêche pas de faire appel à un expert-comptable pour vous rassurer avec un œil expert.

#2. Pour que tout roule, penchez-vous sur les fonds de roulement

Même si vous n’avez pas l’intention de passer un BAC+10 en comptabilité, il est important de connaître cette notion de « fonds de roulement » pour bien faire fonctionner votre commerce.

Le fonds de roulement, c’est une somme d’argent disponible en permanence pour répondre aux dépenses courantes. Il s’agit du cœur de votre trésorerie. En effet, vous avez constaté qu’il existe un certain temps entre la livraison de vos produits et/ou services aux clients, et l’encaissement. Pour pouvoir continuer à faire fonctionner votre boutique de prêt-à-porter ou votre salon de beauté, vous devez donc avoir à disposition une certaine somme. Ce sont ces fameux fonds de roulement. Il s’agit en réalité des ressources nécessaires pour financer votre activité.

Pour une bonne gestion de la trésorerie de votre commerce, vous devrez donc jeter un œil sur la différence entre ces fonds de roulement et ce qu’on appelle le « besoin en fonds de roulement ». Pour faire simple, vous avez d’un côté les actifs et de l’autre le passif de l’exploitation. D’un côté les ressources « réelles » et de l’autre les ressources jugées nécessaires pour couvrir les dépenses journalières ayant lieu durant le laps de temps précédemment évoqué.

Pour résumer, une bonne gestion de trésorerie se traduira par un fond de roulement supérieur au besoin en fonds de roulement. Si vous êtes dans le cas inverse, vous devez trouver des solutions de financement pour régler vos factures à court terme. Cette donnée livre une vision de l’activité dans le temps et permet d’anticiper d’éventuels trous dans le budget.

Pour maintenir ce fonds de roulement à flots, il est souvent conseillé de recourir à l’emprunt : cela permet d’étaler les investissements et de lisser les dépenses dans le temps.

#3. Gardez l’œil sur vos stocks et la gestion de vos produits

Vous le savez déjà, la rotation des stocks est une donnée à surveiller de près. Si les cartons s’accumulent sur une étagère en particulier, il doit y avoir quelque chose à faire. Si un produit est en rupture trop tôt, il vous faut intervenir avant que les clients n’aillent voir ailleurs.

Pour agir de manière pertinente et efficace, vous devez avoir une bonne visibilité sur l’écoulement des stocks. Si certains produits s’écoulent plus difficilement, peut-être devez-vous agir en proposant des offres particulières. Tout doit être mis en place pour une gestion saine de l’activité.

Et pour cela, rien n’est plus pratique que de pouvoir s’appuyer sur un logiciel de caisse mobile comme helloCash. L’outil se charge en effet d’analyser vos ventes, gérer vos stocks ou encore suivre les tendances de votre activité. Il génère des tickets, centralise les ventes et est en mesure d’en faire un récapitulatif sur une période donnée. Tout est disponible en un coup d’œil et vous évitez ainsi les mauvaises surprises. De quoi devenir un vrai professionnel dans la gestion de la trésorerie !

#4. Repensez votre relation client

Établir une relation équilibrée avec vos clients fait partie des principes de base pour une bonne gestion de la trésorerie. Il ne s’agit pas seulement d’atouts humains ou marketing. Pour bien gérer les dépenses et les rentrées d’argent, il faut s’appuyer sur un système d’encaissement rapide et sécurisé. Et pour cela, vous devez bannir les mauvais payeurs et faire en sorte que vos clients vous paient rapidement. Tout comme vous faites en sorte d’avoir de bons rapports avec vos fournisseurs, mettez en place des pratiques qui simplifieront votre relation clients.

Oubliez les longues minutes à négocier un paiement, évitez les mauvaises surprises. Assurez-vous d’être payé dans les délais en mettant par exemple en place un système de communication avec vos clients via votre logiciel de caisse. Envoi de tickets et factures par mail, mailings commerciaux, etc. Soyez créatif et appuyez-vous sur les outils modernes à votre disposition ! Offrez par exemple une remise aux clients qui paient rapidement.

#5. Simplifiez-vous la vie

Le vieil adage est plus que jamais d’actualité en 2018 : le temps, c’est de l’argent. Ainsi, pour vous assurer une bonne gestion de votre trésorerie, optez pour des pratiques simples et rapides.

Ne passez plus des heures à bâtir vos livres de comptes. Abandonnez un système de facturation défectueux. Délaissez votre matériel désuet pour vous équiper d’outils interactifs. Un logiciel de caisse comme helloCash est téléchargeable sur votre téléphone en quelques secondes. Vous pouvez le tester gratuitement sans engagement. Il vous permettra de simplifier toutes vos opérations et de pointer facilement les dysfonctionnements de votre activité.

Surfez sur l’ère du digital et accédez par ailleurs à une mobilité très pratique. Un élément de votre comptabilité vous inquiète mais vous n’êtes pas derrière le comptoir pour vérifier que tout roule ? Peu importe, il vous suffit d’une connexion internet et d’un mot de passe pour accéder à toutes vos informations.

Certifié conforme à la norme NF 525, un logiciel comme helloCash vous propose en outre un système sécurisé. Vous restez maître de votre activité sans avoir à surveiller si personne ne « pique dans la caisse ». Tout est sous contrôle… alors si c’est si simple, pourquoi ne pas commencer dès maintenant ?

Comments are closed.