Skip to content

Pensez “Lean” : comment appliquer le lean management dans votre entreprise

La notion de flux de valeur permet quant à elle de ne pas se concentrer sur une partie du blocage mais d’avoir une vision plus globale sur l’ensemble du processus.

Retour sur les principes fondamentaux

Womack et Jones, les deux penseurs du lean management, ont mis en évidence cinq principes fondamentaux sur lesquels repose la « pensée Lean » : la valeur, le flux de valeur, le flux, l’écoulement, et la perfection. Si ces termes vous évoquent forcément quelque chose, difficile de comprendre concrètement de quoi il s’agit et comment ils peuvent transformer votre manière de travailler. Pour cela, il faut commencer par s’intéresser à la notion de valeur. Elle est au cœur du lean management. L’idée, c’est de se concentrer sur la valeur telle qu’elle sera perçue par le client. Inutile de se fixer des objectifs à partir de notre capacité de production, il faut, à l’inverse, se placer d’un point de vue commercial et produire en fonction de ce qui aura de l’intérêt pour le client. En pensant de la sorte, on évite le gaspillage au sens large, une des bêtes noires chassées par le lean management. En restant concentré sur la valeur client, on supprime des gestes et des habitudes qui n’ont aucune valeur ajoutée d’un point de vue commercial. On influe alors positivement sur le temps et les coûts de production, ou par exemple sur les délais de livraison.

La notion de flux de valeur permet quant à elle de ne pas se concentrer sur une partie du blocage mais d’avoir une vision plus globale sur l’ensemble du processus. Adopter des méthodes de lean management, c’est induire de la valeur ajoutée à chaque petit détail de la chaîne de travail. Cela peut s’appliquer à n’importe quelle entreprise. Prenons l’exemple d’un salon de coiffure. Inutile de donner le meilleur de soi et d’avoir une équipe très professionnelle si on dispose d’un système de caisse inadapté et désuet. Même en redoublant d’efforts au début de la chaîne, le travail pourra se trouver pénalisé si les clients ne sont pas encaissés correctement. Inutile de produire des efforts surhumains, il faut juste avoir une vision d’ensemble pour voir où ça coince et comment améliorer la situation. Dans cet exemple, le lean management mettra en exergue la nécessite de s’équiper d’un outil de caisse moderne et performant.

Une fois que vous aurez identifié les processus et les points d’amélioration pour augmenter la valeur ajoutée, le lean management vous permettra de rester attentif sur la manière dont cette valeur « s’écoule ». Concrètement, cela signifie que la valeur ne doit pas rester bloquée trop longtemps à un stade du processus. Par écoulement, on peut entendre « attente », « écoulement des stocks », ou encore bien d’autres blocages potentiels qui nuisent à l’ensemble du processus.

Par ailleurs, de même que vous resterez « orienté client », vous devrez modifier votre organisation en tentant de tirer le flux, c’est-à-dire démarrer le processus de l’aval pour influer sur les postes en amont. En d’autres termes, il s’agit de ne produire que ce qui est commandé par le client.

Avec tous ces efforts, vous obtiendrez alors une organisation tournée vers un objectif de perfection, dernier principe du lean management. Avec l’idée fondamentale que l’excellence n’est jamais atteinte, vous irez au-delà d’un objectif de qualité : vous vous intéresserez notamment à la satisfaction client et au zéro gaspillage, dans une logique de progrès continu et permanent.

Pourquoi cette méthode peut révolutionner votre business

Vous l’aurez compris, les principes du lean management sont exigeants et pourraient apparaître comme particulièrement lourds à mettre en place. Cette méthode a pourtant été adoptée par nombre d’entreprises françaises, des grands groupes du CAC 40 aux plus petites PME. Mais alors, quel est le secret de cette réussite ?

Certes, le lean management implique de faire toujours mieux, et de préférence plus vite. Mais la vraie révolution de cet outil d’amélioration continue, c’est l’intégration du bien-être des salariés, la prise en compte de l’environnement de travail et l’implication de ces derniers dans la réussite de l’entreprise. Le lean management vise à augmenter la productivité tout en améliorant les conditions de travail… un pari fou, non ? Oui, mais qui a démontré son efficacité.

Toujours dans une logique de processus et de vision globale, la pensée lean démontre que rien n’est possible sans l’implication des salariés dans les objectifs d’amélioration. Vecteurs de valeur ajoutée, ils apportent aux managers une vision opérationnelle indispensable au bon fonctionnement des processus. Ainsi, le lean management implique une consultation accrue des employés, par le biais par exemple de réunions quotidiennes. De la sorte, tout le monde est gagnant. En étant écoutées et valorisées, les équipes travaillent moins dans le stress et leur bien-être est accru. Une bonne ambiance de travail est bien sûr bénéfique pour tout le monde, y compris le dirigeant. Une équipe qui communique et qui fait circuler la valeur est une équipe plus efficace. Un cercle vertueux dans lequel chaque rouage joue un rôle bénéfique pour l’ensemble… et si vous tentiez l’expérience ?

Comments are closed.